Les bas

Toute ma vie j’ai tenu les autres responsables pour les bas orphelins, ceux dont le petit frère disparaît mystérieusement à la fin d’un cycle laveuse-sécheuse, les deux électroménagers étant DANS la maison, précisons-le. Logiquement, les enfants en auront oublié un chez un ami, échappé un d’un sac sport,… Il faut être de son temps et accepter les pertes collatérales. Les enfants ont un père sur une autre rue, dans une autre ville, les sacs à dos ont la vie large. Je tiens encore par habitude un sac de bas tout seuls dans le haut du garde-robe de l’entrée dans lequel les enfants peuvent piger lorsqu’ils sont en panne de chaussettes, trop pressés ou trop cassés

Maintenant que je vis seule, je me rends à l’évidence : cela arrive toujours…

Laisser un commentaire

Translate»