Florilège

un effet de sève sous l’écorce engourdie 
comme un départ se prononce 
dans l’ éveil embaumé du printemps 

je revois les merles, les papillons 
les bourgeons renflés des brindilles d’arbre 
et le soleil ciselant sans effort la lumière 
au florilège de nos jours heureux 

***

tu m’as rappelé des mots d’enfant 
sur les mousses tapis verts 
la forêt nous chantait pied nus 
des airs de Lune 

toujours en nous des perles, des grillons 
les sons froissés des brins d’herbe 
et le soleil ruisselant de naguère 
au florilège de nos jours heureux 

 

Date de création:  Le 30 juin 2005

Publié dans la revue Brèves (Laval, Qc), no 92, janvier 2016

Laisser un commentaire

Translate»