Partir surtout

le soir se lève
je suis prête à mourir aux petits insectes 

je ne veux pas dire je suis triste ni je suis perdue 
les phrases sans fierté ramènent toujours au même endroit 

un trou s’infeste d’eau 
écoper ne suffit pas 

 

Date de création:  Le 11 janvier 2010

Publié dans la revue Le Passeur (FQLL), n. 35, décembre 2014

© Diane Landry 2010
Toute reproduction sans l’autorisation préalable de l’auteur est interdite.
Demande d’autorisation : diane@dianelandry.net

Laisser un commentaire

Translate»