Nous étions si…

Nous étions si près de réussir. Tu avais pompé toute l’essence dans mes poumons; la pierre à briquet, la fichue pierre à briquet à avaler. J’ai eu le flash des oies qu’on gave, de leurs cousines en V dans l’encolure du ciel et j’ai crié. De toute la force de mon long cou, les ailes tendues; je t’ai montré mon ventre blanc, mes os creux. Savais-tu que j’étais éternelle? Un bidon rouge, de la poudre et du vent; tu avais tout prévu.
Tu faisais semblant de faire du feu. Je brûlais. 
J’y croyais, moi, à l’amour.

 

Date de création:  Le 28 septembre 2009

Publié dans la revue Brèves (Laval, Qc), no 92, janvier 2016

Laisser un commentaire

Translate»