Écarlate

Je suis venue seule. Comme souvent. Elle connaît mon goût du risque, mon penchant pour le rouge. J’aime clinquer. Parader. Fronder. Sidérer.
Je sens sa présence derrière le rideau. Prête à trancher. À livrer son jugement discutable. 

Mais d’abord le supplice des chaleurs. Claustrophobie saisonnière. M’y voilà : les bras tordus vers le ciel, frénétique, cherchant l’issue, craignant la déchirure. Écarlate. Échevelée. Bourrée de statique.
Enroulée dans une camisole forcée. Une taille trop petite? 
–   À l’aide mademoiselle! La fermeture éclair est coincée…

Date de création:  Le 5 juillet 2011

Publié dans la revue Brèves (Laval, Qc), no 85, été 2012

Laisser un commentaire

Translate»