Quatorze en vingt

Vingt minutes que la cliente tergiverse.

Penchée sur le présentoir vitré, Brigitte sort patiemment les chaînettes, une à la fois, afin que la femme au chapeau rouge puisse les voir de près, les manipuler à sa guise. 

LA CLIENTE: «Vous l’essayeriez celle-ci, pour voir? C’est pour ma fille et vous lui ressemblez. » 

Brigitte s’exécute de bonne grâce. Le bijou lui va à merveille. 

BRIGITTE: « Elle est magnifique cette torsade. Du quatorze carats. Et vous avez droit au rabais éclair de 50%. Aujourd’hui seulement. » 

La dame hésite mais son visage ne ment pas: le bijou l’intéresse. 

LA CLIENTE: « Je vais réfléchir et je reviens dans un quart d’heure. ». 

La vendeuse acquiesce en souriant.

Vingt minutes plus tard.

Brigitte sort la torsade de son écrin pour la nième fois. Une vraie belle affaire! La vente est conclue. Oui, elle la portera tout de suite.

La dame au chapeau revient en coup de vent : « C’est décidé. Je la prends.» 

Brigitte porte la main à son cou en rougissant. Oups!

Cinq minutes trop tard, madame…

Date de création: Le 21 mai 2013

Laisser un commentaire

Translate»