Diane Landry est titulaire d’un baccalauréat en génie civil et d’une maîtrise en ingénierie de l’environnement de l’École Polytechnique de Montréal et est détentrice d’un certificat en création littéraire de l’Université du Québec à Montréal. Elle est administratrice de la Société littéraire de Laval (SLL) depuis août 2012 (elle en a été la présidente de 2013 à 2015) et codirectrice littéraire de la revue Entrevous. Elle a animé de nombreuses soirées littéraires pour la SLL, dont une rencontre sur son œuvre poétique et ses photographies à la bibliothèque Sylvain-Garneau de Laval, dans le cadre de la Journée mondiale de la poésie en mars 2019. Un de ses récents poèmes, jumelé à un tableau de l’artiste lavalloise Ellen Shotton, est exposé sur une affiche de mobilier urbain dans l’espace Images & mots (avec animation en réalité augmentée) du Parc de la Rivière des Mille Iles, et dont l’inauguration officielle a eu lieu le 7 octobre 2019.

L’organisme culturel D’Arts et de rêves a mis à sa disposition pendant 15 jours en février 2020 des locaux de travail et d’hébergement pour une résidence d’écriture en lien avec son projet de récit ”Histoires de cartons” sur le monde des bridgeurs. Une activité de médiation avec le public a eu lieu durant le séjour.

Elle s’est vu accorder en 2019 une subvention pour son projet ”Les Carnets de Didy” dans le cadre du programme de partenariat territorial de Laval du CALQ, en collaboration avec Culture Laval. Ce projet original consiste à produire un journal autobiographique avec textes d’enrichissement de ”passé augmenté”, à partir notamment de carnets manuscrits et artéfacts authentiques, sur la période de ses 8 à 13 ans, alors qu’elle habitait le quartier Duvernay à Laval. Elle a animé en octobre 2019, deux demi-journées d’activités à la bibliothèque Germaine-Guèvremont de Laval avec des jeunes de 8 à 13 ans afin de partager des expériences d’écriture de journal intime et de lecture, dans un contexte de mémoire collective. Une sélection d’artéfacts des années 1960 et 1970 en lien avec la thématique du projet ont été exposés dans le hall d’entrée de la bibliothèque. Elle a produit en août 2020 une capsule vidéo de trente minutes en lien avec le projet, en collaboration avec SignéLaval, disponible sur le site Facebook SignéLive (réf : SignéLive #19). Elle a participé en octobre 2020 à l’événement Particules 2020-Correspondances inattendues et quelques-unes de ses contributions (tweets et photo) ont été retenues et intégrées à l’exposition virtuelle Musée en quarantaine du Musée de Joliette.

Elle a reçu en octobre 2019 la deuxième mention du prix Patrick-Coppens-Entrevous pour son poème ”Vent du Nord’, paru dans la revue Entrevous 10.

Elle a remporté le premier prix du concours du Prix du Récit de Radio-Canada en septembre 2018 pour son récit intitulé Adieu chacal. Pour cette œuvre, l’auteure s’est méritée une bourse du Conseil des Arts du Canada et une résidence d’écriture de 10 jours au Centre des arts et de la créativité de Banff, en Alberta.

Des extraits choisis du récit Adieu chacal ont été lus en ondes, par les comédiens Anne-Marie Cadieux et Emmanuel Schwartz, à l’émission Plus on est de fous plus on lit formule cabaret de la chaîne Ici Première de Radio-Canada, le 21 septembre 2018. Des segments d’entrevue avec l’auteure ont été diffusés en février 2019 aux émissions radiophoniques Le Réveil/ Nouvelle Écosse, T.-N.-L. et Le Réveil/ Île-du-Prince-Édouard, et la vidéo d’une entrevue télévisée pour la chaîne communautaire ICI Télévision a été diffusée en août 2019 à l’émission ”Arts et Lettres”.
Les succès de l’auteur relativement à ce texte lauréat ont été soulignés dans le magazine culturel de Ville de Laval (Signé Laval) en janvier 2019, et l’originalité de son parcours a fait l’objet d’un article dans la revue Avenues.ca en avril 2019.
Elle a aussi été invitée à faire une lecture publique d’extraits de Adieu chacal et à participer à la soirée de réseautage culturel organisé par l’Association AIME Québec (en partenariat avec la Royal Air Maroc et l’Agence de Communication 2CCOM) le 31 janvier 2019.

Elle a été semi finaliste du concours du Prix du Récit de Radio-Canada de 2013. En 2011, elle a reçu la première mention du Concours de la Fondation Lavalloise des Lettres pour sa suite poétique « À voix haute ». Elle s’est vu décerner le premier prix du meilleur texte de quatre lignes de l’Unité d’enseignement en lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi en 2008.

Plusieurs de ses textes ont fait l’objet de lectures publiques (Récital de poésie de la FQLL en octobre 2010, ouverture de la semaine de la Francophonie en mars 2011 à la Maison des Arts). Elle a participé à l’animation de la Journée mondiale de la Poésie au Café Le Signet à Laval, en mars 2011, en compagnie de Leslie Piché et Jean-Pierre Gaudreau. Elle a participé à l’exposition « La femme sous la couronne » en décembre 2012 avec un texte écrit en collaboration avec Danielle Shelton. Elle a publié plusieurs nouvelles et poèmes dans la revue Brèves (SLL) ainsi que dans les revues Le Passeur (FQLL), Main Blanche (UQÀM) et Cirrus (revue virtuelle de tanka). Elle a offert un récital sur le thème du bestiaire à la bibliothèque Philippe-Panneton à Laval au printemps 2014 dans le cadre des activités de la JMDLDA et en septembre 2014 à la salle Le Toucan du Parc Champfleury à Laval dans le cadre des activités des Journées de la Culture.

Diane Landry a reçu l’Orchidée des bénévoles de la SLL en 2014 et a été intronisée membre d’honneur de la Société en décembre 2017. Elle a créé son propre site web à l’été 2018 (dianelandry.net), un site « …dédié au plaisir et à la contemplation »