Ombre d’été

le soleil est tombé de très haut
les ombres aussitôt précipitées
la géométrie se réveille
le temps d’une brèche
dans les nuages
l’été allonge les formes sous les chaises
sauf un chat immobile
rien ne dort à cette heure

 

Date de création:  Le 10 juin 2009

Publié dans la revue Brèves (Laval, Qc), no 80, 2010

Laisser un commentaire