L’homme debout

À mon ami Philippe  

Il arrive de tomber 
Les nuits deviennent blanches 
La vie fait un détour 
Un long besoin de respiration 
Les oiseaux envahissent la chambre 
caressant ton visage de leurs ailes 
Il faut des miroirs pour leurrer la tête 
de la patience dans l’inouï 
Répète après moi 
que tu es debout 
Dieu merci 
que tu es vivant

 

Date de création: mai 2015

Laisser un commentaire

Translate»